Premier site portail de  l'Outre-mer : Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, TOM

A DECOUVRIR

Bienvenue sur le site de la communauté créole

Retour à l'index du Forum

La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Grabou
Date :    02-10-2008 à 16:39:00


Ci-dessous l'étude "scientifique et technique" du célèbre "Tchip" créole qui m'a été envoyée par un ami.

Déjà connu ou pas ??
Un peu de lecture ! !

- Mademoiselle ? Mademoiselle ?
- Oui ? C'est pour quoi ?
- Pardonnez mon audace, mais vos parents ne seraient-ils pas de grands voleurs par hasard ? Car ils ont pris toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans vos yeux...
-TCHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIPPP ! ! !

Cette scène ne te rappelle rien ? Non, vraiment ? Et pourtant elle est bien fréquente chez nous aux Antilles. Elle met en évidence d'ailleurs, cet outil indispensable à la ponctuation créolite : le tchip. Pourquoi ? Pourkwaaaaa ? Me diras-tu.

C'est simple en fait. Le français moderne néo-montesquien du XXIème siècle, ne donne à ses phrases, n'ayons pas peur des mots, aucun feeling. Le créole, lui, parvient à accentuer la signification des différentes propositions selon l'humeur des interlocuteurs. Et cela, grâce à un outil linguistique exceptionnel, qui parvient à remplacer une lourde ponctuation et exprimer dans le même temps une série d'impressions liées au contexte général : d'où une nouvelle économie de mots.

Disons le haut et fort le tchip est l'outil linguistique contemporain le plus fabuleux qui soit ! Mais comment l'utiliser ?

Sa prononciation : Le Tchip est le résultat d'une prouesse labiale époustouflante. La bouche semi-ouverte (certaines femmes très entraînées parviennent à le faire la bouche fermée), il provient d'une pression de la langue sur le palais, suivie d'une succion du stock salivaire situé juste en dessous. La portée elle, s'obtient par un décollement progressif des lèvres inférieures et supérieures, accentuer le son.

Du reste, le tchip peut être long, court, semi-long, sec, ou saliveux, tout dépend de l'effet linguistique qu'on lui destine.

Voyons donc quelques points grammaticaux essentiels à sa correcte utilisation dans la phrase.


[b]1- Le tchip court, ou tchip de transition[/b]

Le plus simple, il est d'usage courant et fréquent.

Olà soulié en mwen yé-tchip- Ha ! Mi yo. (Où sont passées mes chaussures hein ?!! Ah ! les voici)

Remarque la place du tchip, entre deux propositions ; il remplace le point au même titre qu'un 'hein', ou un 'ha ha', mais possède contrairement à eux moins de portée exclamative.

En réalité, son rôle est plus subtil. Il se prononce rapidement; il est sec et parfois (ça vaut mieux dans un discours devant le préfet) presque inaudible. Il exprime l'agacement léger, sans conséquences.


[b]2- Le tchip semi-long, ou tchip d'exclamation[/b]

Plus significatif, Josef a effectivement trouvé ses chaussures:

Mésieuuuu, gay sa chien la fè èvè soulié en mwen -tchiiiiip- (Bordel ! Regardez ce que le chien a foutu avec mes chaussures ! !)

Ici, le tchip est en fin de phrase. Il remplace un point d'exclamation inutile parce que muet ; le ton de la phrase étant descendant, ce tchip paraît tout à fait approprié pour achever la proposition de Josef qui a accumulé dans la bouche son stock de salive. Il est donc très liquide, et exprime de ce fait l'exaspération certaine vis à vis du chien parce que bèt la kouyon menm. (le chien est con quand même)


[b]3- Le tchip retourné, ou tchip interrogatif[/b]

Josef, ou ké di mwen a ki kalité lan mès ou kay èvè sé soulié la sa (Josef, tu vas à quelle messe, là, avec des chaussures aussi sales) -tchiiip-

Très similaire en apparence au tchip exclamatif ; toute la différence tient dans l'intonation.

Celui-ci est légèrement plus court que le précédent, et moins saliveux, mais il est de toute évidence plus sonore, et intervient sur un ton aussi montant que l'agacement de la mère de Josef qui constate chez son fils un manque cruel de respect pour le Seigneur.


[b]4- Le tchip direct, ou tchip dubitatif[/b]

Sa ki ni les zom, je vous présente ma copine Caroline (Josef au sortir de la messe) Arrété frèw, sé copin aw ki la ? -kitchiiiiiiiiip- (Arrête de déconner frère, c'est ta copine, elle ?

Waaaayyyy! Me diras-tu. Mais l'orthographe change en plus !

Hé oui, car ce tchip est plus compliqué !!! Il est introduit par un demi-tchip coupé, ce qui le rend plus long (remarquez le temps de préparation qu'il lui faut pour le sortir :'?' Et plus lourd de significations. Car ce tchip, extrêmement bruyant, exprime l'incrédulité totale de l'ami de Josef, qui ne peut concevoir pareille chabine succombant au charme de macomère à trois francs cinquante du brave Josef. Ce tchip est si fort qu'il peut déjà remplacer toute une proposition :

Je vous présente ma copine Caroline (Josef, toujours au sortir de la messe) -Kitchiiiiiiiiip-


[b]5- Le tchip long ou tchip de mépris, un tchip d'anthologie.[/b]

Caroline, toisant à l'antillaise les amis de Josef :

Alors Josef, mwen lévé gran bonè matin -tchip- é sé pou rencontré dé kalité chyen malprop' kon sa, ki pa sa kimbé grenn a yo adan on menm islip lè yo ka vwè fanm ka pasé? TCHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIPPP (Alors Josef, je me suis réveillée de bon matin pour rencontrer des vieux gars qui savent même pas se tenir quand ils voient une femme passer ?
(Silence des amis de Josef ki ja ni la wront) (Qui ont déjà la honte)

Dois-je faire un commentaire? Si peut être, car il faut le préciser, le tchip long est une spécialité féminine. Sentez la charge de mépris qui réside dans la longueur saliveuse de ce tchip. Et encore, car de là, tu ne peux apprécier la contorsion de la bouche en arc de cercle, nécessaire à Caroline pour envelopper sa phrase de dédain supérieur et culpabilisant.

Il demeure inutile de vous préciser que ce genre d'exclamation s'entend à 130 mètres à la ronde en moyenne (record à 556 mètres ) et que l'effet de honte est total.


Voilà, cette liste est dans les grandes lignes, assez exhaustive. Elle englobe les formes les plus usitées de tchip qui existent en ce bas monde. Mais l'univers de cette clef de voûte du créole moderne est très évolutif. Si tu entends des formes inédites d'utilisation du tchip ou des versions remixées (voire remasterisées), n'hésites pas à m’en faire part ! !


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Paula(le retour)
Date :    15-10-2008 à 10:22:33


Très interessante ta petite histoire et c'est si bien écrit.

Moi en tant qu'antillaise, je vous dirais que nos tchiipp's ponctue nos phrases créoles. Comme le "P...ain, ponctue les phrases des marseillais et provinciaux.

Comme le mot "me...de, ponctue les phrases des parisiens.
Il y a le merde court "Merd..e" pour marquer l'agacement

ou encore :

Eeet meeeer...de...pour signifier que l'on a oublier quelque chose

A noter que le marseillais,

Lorsqu'il parle amicalement avec ses potes va utiliser les mots :

"Oooh Put..ain c'est vrai !" celui là est interrogatif.
ou encore "Put..ain, t'es trop con !"... ici il n'y a plus le oh qui marque l'étonnement, car il n'est pas étonné... il sait que ce gard la est con... et il lui dit franchement...

Lorsqu'il s'adresse a un automobiliste qui vient de lui faire une incivilité va utiliser les mots "Eh put...ain, Mer..e, fais Ch..er" vient là qu'on discute, tu va voir bla bla bla .... Ici c'est la colère... il n'est pas content et mieux vaut qu'il en ait pas après vous...

Lorqu'il est en admiration devant une nana qui passe (un peu comme josef qui vient de présenter sa copine à son pôte), il utilisera les termes suivants :

"Oh put...ain, elle est belle" admiratif le gars

Ou encore

"Ooooh putaiiiiiiiin la saloooooope, elle est super canon..." la, la belle lui fait de l'effet..

Je dirais que les différentes prononciation du tchipp on retrouve un peu de tout de cela...

Et ma foi, on s'y fait...

Bon bien que tu ais demandé des formes inédites du tchip, je ne pouvais m'empecher de faire le rapprochement avec d'autres expressions.


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : mangofil
Date :    19-10-2008 à 23:59:40


après l'épopée du tchiip, il faudra faire celle du wayy ou du woyy. parce que ils ont autant de sens. mais c t très bien écrit, meme si en tat qu'antillaise je pense à bien plus lorsque j'emploi le long chiip saliveux.


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Laurence
Date :    20-10-2008 à 00:16:16


Bravo Paula
Ta comparaison est astucieuse mais ce n'est pas du tout pareil notre tchip n'a pas un sens comme le mot putain salope etc.. il est lui tout seul c'est un bruit de la bouche. j'ai tenté de savoir quel pouvait être le nom de ce tchip ce n'est pas un mot ni une onomatopée. je pense tout simplement que c'est un langage qui nous viens de la préhistoire.

Que pensez de toutes les intonations de an han que je ne sais pas l' écrire mais l'utiliser.
Tu veux du pain ? an han oui
Tu ne veux pas de gateau ? an han oui bien évidemment
Joseph vient ce soir . an han ? ah bon
Tu viens avec nous a la mer? an han avec une grimace:non non cela ne me dit rien.

Je vais t'offrir une voiture. an han avec une moue dubitative Tu me prends pour une imbécile.

Hier soir an han ouaye ce n'est pas possible .

Grabou si tu connais un spécialiste fais lui faire une etude sur an han comme sur le tchip.






Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Pola(ou paula) Itou
Date :    20-10-2008 à 20:07:12


Salut laurence,
Merci pour tes remarques... Je note que tout dépend comment est prononcé le tchip... s'il est appuyé et court ou appuyé et long... Le sens est bien différent pour la personne qui le reçoit.

si la personne qui le dit est en colère contre vous, après vous avoir bien insulté, vous toise d'un regard noir et vous balance un tchiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip.. la, y'a pas photo... c'est une insulte

Le tchip "insultant" qui est à la vois "vulgaire" peut être perçu comme une insulte par la personne qui le reçoit. Et je peux te dire que de tels tchips, j'en ai connu à l'école.

Pour aller plus loin, je dirais qu'il y a le tchip (mondain) et le tchip (vulgaire).... et qu'entre les deux, il y a plusieurs déclinaisons...

Si on écoute bien, le tchip se termine souvent par tchiiioup...

Cela dit en passant : il y a aussi le [b]roooiiye[/b] (jsé pas comment ça s'écrit...) qui peut être pronconcé de différente façon... en fonction de l'état de la personne au moment où il le prononce...

Bon a plus....



Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : rico
Date :    23-10-2008 à 11:28:06


Bon, y a un problème: LES GENS AUXQUELS IL MANQUE UNE DENT EN BAS OU EN HAUT PEUVENT PAS TCHIPER!!!!!!! Tout simplement parce que le sifflement du tchip est provoqué par l'aspiration de la salive à travers un très mince espace.
OR, acheter une dent coute la peau des fesses. Les tchip est donc réservé aux riches et aux jeUnes. En fait, il y a encore dans ce domaine anodin encore de la ségragation par l'argent ou l'âge. QUE MONDO!!!!!!!


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : tchipppppppppp
Date :    12-11-2008 à 16:09:08


tchip (lool)


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : rico
Date :    12-11-2008 à 18:33:12


En ja las épi zot, tchippppp!!!!!!!!!


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : benjamin
Date :    29-11-2008 à 18:58:18


Rico atten ou vin cheché moun train tchip . nou ka pale bitin serieux ou ka vin mété ça à la rigolade douet ni tchip à jeune moune et tchip a vié moun san den


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : rico
Date :    29-11-2008 à 19:39:13


En ka palé sérieu! Ou pa té fèt, en ja té mèt en kéole, i a pa ou ki ké pprend li ba moin. Ki ou yè pou ba moin direcion a chimin? En bisoin apprend vou on lo bitin.


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Paula(le retour)
Date :    30-11-2008 à 00:18:41


En pa dako avè rico, la moun pa ni dent, yo pa ka tchipé mem bitin la, yo ka feye pli fo enco, pas ou pa bizin den pou ça...

Maintenant, si on doit ouvrir un post sur le problème des dents aux antilles, il y aura de quoi le faire,... car se faire soigner les dents en effet coute très cher, si on n'a pas une bonne couverture sociale doublé d'une bonne mutuelle.

Par ailleurs tout va dépendre de la priorité des gens... Il y a plusieurs facteurs.... lorsqu'on y regarde de plus près, les personnes de l'ancienne génération de moyen modeste ont des dents très abimés... les soins n'étaient pas aussi accessible. Aujourd'hui, ça l'est un peu plus et il suffit de vouloir changer son sourire pour réparer les dents principaux... Ou encore mettre un appareil dentaire ce qui résoudrait le cas de pas mal de chicot dans la bouche sans compter que cela donne une très mauvaise halène... Bon passons, le pouvoir d'achat actuel ne permet pas a tout le monde d'acceder aux soins comme il le voudrait.... bla bla bla


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : rico
Date :    30-11-2008 à 01:12:06


Laure a raison, acheter une dent coute cher, et moi, j'en ai au moins 3 qui me manquent par devant. A 600 euros la dent, y en a pour une petite fortune.Et comme je n'ai personne a qui je veux plaire, je remets cet investissement toujours à plus tard.Tchipppppp...........!!!!


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Paula(le retour)
Date :    30-11-2008 à 22:44:49


600 euros la dent !
Mais c'est le prix d'un appareil dentaire. En plus c'est à vie...


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : rico
Date :    01-12-2008 à 00:03:55


Une dent, c'est un enlèvement de racine, une installation de pivot + une céramique. C'est plus de boulot qu'un moulage pour un dentier. J'aurais dû me mettre dentiste, mais mon père m'a dit que c'etait un métier qui consistait à enlever le pain de la bouche des autres.....(Mais je voulais être arracheur de dent pour être sado sur les autres pour me venger du mal que j'ai eu chez le dentiste......)


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Paula(le retour)
Date :    01-12-2008 à 01:31:29


C'est aussi un métier pour aider ces mêmes personnes à mieux macher la nouriture et éviter des problèmes d'estomac... hi hi hi


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : rico
Date :    01-12-2008 à 05:16:04


Touché, je suis estomaqué!!! Mais Paula, j'ai 16 ans, alors, attention.....Tu connais la loi.....Ne me demande pas un RV...sinon je mettrai mes vieux au courant de ta drague sur moi.


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : rico
Date :    01-12-2008 à 06:03:25


D'ailleurs, j'ai appelé papa, il va t'engeuler.....


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Paula(pôla)
Date :    01-12-2008 à 19:27:37


roooooooooiiiiyeVraiment pas content, tu m'eMM que fais tu la à 16 ans ?
Tu n'a pas de devoir à terminer ?
Il n'est pas nécessaire de le dire à ton père, c'est moi qui vais l'appeler pour lui dire que tu passe ton temps sur les forums sur internet ... ha ha ha Tire la langue petit rapporteur...


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : rico
Date :    02-12-2008 à 00:19:12


Mon père m'a dit de ne plus te répondre, c'est trop dangereux. Y a trop de vieilles vicieuses qui s'attardent sur le net.....Va te coucher......Au fait, j'ai retrouvé une branche de la famille sur le net, par hasard. Ils sont de notre vieille branche Huon et on encore le château familial......


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Julie
Date :    04-01-2009 à 21:02:39


Au fond , ça veut dire quoi le mot " tchiip " ?

Sourire


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : MABOUYA
Date :    05-01-2009 à 19:00:01


Coucou Paula, putainnnn dans ton explication (plus haut), tu nous as tué nous les Marseillais avec ta thèse sur le Tchip !!
Attends, tu pouvais pas me trouver autre chose que des insultes ? Les gens vont croirent qu'on est vulgaires déjà que beaucoup se foutent de nous avec notre accent...
Ceci dit, tu m'as bien fais rire, c'est sympa de pouvoir échanger sans se prendre la tête ! Bonne année à toi


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Paula(pôla)
Date :    05-01-2009 à 20:53:04


Hello MABOUYA Trop cool,

Merci d'avoir apprécié Gros sourire, en fait j'ai vécu très longtemps entre aix et marseille et je ne pouvais que faire le parallèle entre les expressions.

N'empêche que le "p.t.in" est plus que souvent utilisé sous diverses formes. Et bien qu'étant de retour au pays, je ne peux m'empêcher de l'utiliser.... Je l'adore et en plus les gens sont surpris surtout si je suis en colère Du...

A noter que le tchiiiiiiiip est utilisé aussi par les femmes africaines ... un peu comme ici ... je pense que l'origine du tchip est sans doute la bas...


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : rico
Date :    06-01-2009 à 07:17:47


Si l'origine du tchiiiip est d'Afrique, essaie de nous en donner la preuve. De quel pays???


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Paula(pôla)
Date :    07-01-2009 à 01:17:37


woyyyyyyeeee ! RICO, je croyais que tu devais aider ton père au jardin ! que fais-tu là ?tchiiiiiip !

Awa ! je n'ai aucune preuve a donner sur quel que mot que ce soit, tchiiiippp ...je suppose simplement en me basant sur des constats liés à mes voyages la bas... Je ne cherche pas a prouver quoi que ce soit, mais simplement en parler .... FumeurJ'ai fais le bénin, le zaire, le sénégal, j'ai cottoyé à paris des femmes africaines qui avaient la même façon que les antillaises d'utiliser le tchip Fuck it !... Alors je pense qu'il y a sans doute un rapprochement à faire avec ces femmes....

Et je ne parle même pas du regard toisé de ces femmes africaines.. C'est encore plus tuant que chez nous !

En tout cas, ce tchip nous a été transmis avant ou depuis l'esclavage. Vraiment pas content


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Paula(pôla)
Date :    07-01-2009 à 01:20:46


BONNE ANNEE A TOUS
RICO en ka bow, TCHIIIPP


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : rico
Date :    07-01-2009 à 02:53:34


A ce que je vois, on va faire une association des tchipeurs!!!!!!!!!


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : naha
Date :    09-10-2011 à 01:59:26


10 ans plus tard....

de la part d'une cousine africaine... haha

de l'Afrique si loin si proche... je ne peux parler que de l'Afrique de l'ouest car c'est elle que je connais, bien que toutes les africaines que j'ai rencontrées "tchipent", cela doit être génétique. et je suis tombé sr votre forum car une copine blanche essaye désespérément de tchiper et cela donne "la-mangeuse-d'huitres", dégoutant et drole... oui je sais, elle et moi n'avont rien de mieux à faire...

revenons à l'Afrique de l'ouest on dit "sourou" à Tombouctou, "tchourou" à Bamako et "tchipetou" à Dakar... haha, comme ce dernier est familié pour ceux qui disent "tchiper", heim?

et cette réaction fait bien partie de la culture locale, et effectivement, y a toutes les œillades insolentes qui vont avec le son, c'est quelque chose.

bien qu'on l'utilise autant par dédain que par simple dépit (court et sans rouler des yeux), ce tchipetou est toujours perçu comme insolent, car le plus souvent il se traduit part "stupidité!", d'ailleurs la-bas un prof m'a mise dehors pour cela.

j'espère que ceci a contribué à rapprocher les cultures et les peuples.

salam


Re: La belle histoire du Tchip créole...  
Auteur : Mano
Date :    13-04-2012 à 21:14:17


Je voudrais revenir sur le "an han" dont quelqu'un a parlé précédemment et que pas grand monde ne comprend en métropole et qui y parait complètement impoli. Pourtant le "an-van" (la bouche fermée généralement et plutôt à l'avant) pour dire oui et le "an-an" (plutôt à l'arrière de la bouche) pour dire non me semblent tellement clairs!
Mano

Retour à l'index du Forum

Attention ! : Sont supprimés tous les messages publicitaires ou commerciaux.
Ajouter une réponse à ce message
Nom : *
Email :
Titre : *
DiablotinFumeurGros sourireSourireDuClin d'oeuilCouteau dans la tteDbileVraiment pas contentJ'hallucineHsiteTire la langueOhPerduPleureTrop coolSourisDuFuck it !Le clownGros sourire

| Url | Email | Gras | Italique | Soulign |
CAPTCHA Image
retapez le texte ci-contre


[ Autre image ]
Me prévenir par email
 

Forums de discussion de l'Outre-mer - Forum des Guadeloupéens - Forum des Guyanais - Forum des Martiniquais, Forum des Réunionnais - Guadeloupe, Martinique, Guyane, ile de la Réunion, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, St Pierre et Miquelon, Mayotte, Polynésie, Wallis et Futuna.